DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Kaolack: Ahmed Yousseph Bengelloun lance « Macky again », pour sa réélection en 2019

0

A quelques mois de la présidentielle de 2019, les initiatives ne manquent pas du coté de la mouvance présidentielle. Dans le Saloum, outre les ténors tels le ministre Diène Farba Sarr et son collègue de la fonction publique Mariama Sarr, d’autres responsables de ladite mouvance animent ce qu’on pourrait appeler la précampagne. C’est le cas du leader de Kaolack Nouvelle Vision (KNV) Ahmed Youssouph BENGELLOUNE qui a lancé le mouvement ‘’MACKY AGAIN’’

La réélection du président sortant Macky Sall au scrutin présidentiel du 24 février prochain, ne sera pas seulement  l’affaire des structures régulières de l’Alliance Pour la République (APR), le parti au pouvoir. D’autres acteurs proches des cercles de la formation présidentielle, s’activent pour offrir un second mandat à l’ancien premier ministre de Me Abdoulaye Wade. Dans le Saloum, un homme s’illustre dans cet exercice politique : Ahmed Youssouph BENGELLOUNE, leader de Kaolack Nouvelle Vision (KNV). Pas un weekend end où ce cadre de l’administration publique ne descende dans sa base de la capitale régionale Kaolack, pour vulgariser  la bonne parole en faveur de la réélection du candidat sortant. Ce weekend, l’enfant de Sam, à lancé en grandes pompes sa nouvelle trouvaille dans cette nouvelle croisade, le concept ‘’MACKY AGAIN’’. Sur les raisons de cette énième initiative en faveur du candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), le leader de KNV, n’est pas avare d’arguments « On va vers un scrutin essentiel pour l’avenir du Sénégal où il s’agira pour les électeurs de choisir entre une dynamique de transformation structurelle de notre pays dans le sens de l’émergence économique et sociale marquée par un taux de croissance de plus de 7% , des réalisations d’infrastructures routières sans précédent , une politique sociale en faveur des personnes démunies sans précédent  et une opposition désemparée qui s’arcboute à des forces du passé et cultivant le déni systématique en guise de problème. Face à ces deux extrêmes les sénégalaises et les sénégalais ne doivent pas se tromper dans le choix .Le premier mandat du président Macky Sall a jeté les bases de l’émergence, il nous faut œuvrer pour lui donner un second pour consolider les acquis  » a théorisé ce lieutenant du ministre de l’habitat Diène Farba Sarr en marge de la célébration du Magal de Taïba Niassène où il était présent à coté du chef de la délégation gouvernementale. Jamais à court d’idées pour l’atteinte de cet objectif politique stratégique, l’homme n’entend rassembler au-delà des acteurs politiques de la région naturelle du Sine Saloum. D’où un appel du pied aux forces vives de cette partie centrale du Sénégal «  La réélection du président de la république Macky Sall, ne doit pas être le combat de la seule classe politique, les autres forces vives de la nation devraient s’y mettre, notamment les organisations de jeunesse, les groupements de promotion féminines, les acteurs de l’économie, du monde rural et de l’éducation. Car ce qu’il a réussi en l’espace de 5 ans, ces prédécesseurs n’ont pas pu le faire en plus de 50ans  » soutient le jeune responsable politique. Une stratégie qu’il met en œuvre en répondant présent lors de la célébration du 08 mars, des dons de matériels à l’hôpital régional de Kaolack ou en parrainant des finales du Championnat National Populaire (CNP).Il est d’ailleurs le parrain d’un grand combat de lutte prévu dans son fief de Kaolack en mai prochain

laissez un commentaire