DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Joal : Son papa courtise les femmes à Joal, il tente de le tuer

0

Le cultivateur Paul Sarra Faye est dans de beaux draps. Il a été arrêté par les éléments de la brigade de gendarmerie de Joal et déféré au parquet de Mbour pour injures publiques, menaces de mort, détention d’arme blanche et violences à ascendant.

D’après L’Observateur, le mis en cause a menacé de tuer son père et son oncle. Le journal rapporte que, au premier il reproche d’être «le plus grand coureur de jupons de Joal» et au second, d’avoir conseillé à son frère de porter plainte contre lui lorsqu’il a décider de l’attaquer avec une machette.

Les faits incriminés se sont déroulés au village de Ndiémane, dans la commune de Joal. Recherché par la gendarmerie pour une autre affaire non précisée par L’Observateur, Paul Sarra Faye aurait choisi de revenir au bercail uniquement, selon ses dires, pour mettre fin aux agissements de son père qu’il accuse de draguer les femmes du village, notamment des mariées.

Il commence par abreuver d’insanités plusieurs membres de sa famille. Le visant particulièrement, il lance ensuite des insultes et menaces de mort contre son père.

Lundi dernier, le mis en cause passe à la vitesse supérieure. «Injure à la bouche, Paule tente de tuer son géniteur avec sa machette, rapporte le journal. Connaissant le caractère belliqueux et violent du cultivateur, Étienne Mbaye Faye conseille alors à son grand-frère, Malick Faye, d’aller porter plainte contre son fils à la brigade de gendarmerie de Joal.»

Paul Sarra Faye digère mal la suggestion de son oncle. Il devient «incontrôlable», selon le quotidien du Groupe futurs médias.

Craignant des représailles, Malick Faye et Étienne Mbaye Faye quittent le domicile familial pour se réfugier chez des voisins avant d’aller ensemble porter plainte. Convoqué par les gendarmes, Paul Sarra Faye remet sur le tapis les accusations contre son père et clame qu’il est revenu au village pour le pousser à cesser de courir après les femmes du village.

Malick Faye a balayé les allégations de son fils, jurant être fidèle à son épouse.

Au terme de la durée légale de sa garde à vue, le cultivateur a été déféré au parquet de Mbour.

laissez un commentaire