Macky Sall, après avoir déclenché le Plan Orsec le samedi 5 septembre et exprimé sa solidarité aux sinistrés, a dégagé une enveloppe d’urgence de 10 milliards FCFA, dont 3 destinés directement à l’assistance aux populations victimes. Une diligence qui est allé droit au cœur de l’Alliance pour la République (APR) qui se joint au chef de l’État pour présenter ses condoléances aux familles éplorées par la perte d’un être cher et réaffirme toute sa compassion aux populations impactées.
« En convoquant une réunion d’urgence le mardi 8 septembre 2020, le Président Macky Sall a fait preuve de responsabilité, de célérité et surtout de solidarité et de compassion envers nos concitoyens sinistrés, pour apporter une solution aux conséquences des inondations constatées dans certaines localités du pays, suite aux pluies diluviennes enregistrées le week-end dernier. Par ailleurs, l’Alliance pour la République reste convaincue de l’efficacité du Plan décennal de lutte contre les inondations (PDLI) validé par le Président Macky Sall en septembre 2012 et doté de plus de 766 milliards de FCFA de budget prévisionnel. En effet, grâce au PDLI plusieurs localités du pays, dans un passé récent sous les eaux, ont vu leur situation sensiblement améliorée, beaucoup ayant même rompu avec les amarres des inondations », lit-on dans un communiqué, daté du 9 septembre 2020 et signé par le porte-parole de l’APR Seydou Guèye.
Le même document parvenu à Seneweb de poursuivre : « Structuré autour d’une phase d’urgence sur la période 2012-2013 pour 66,375 milliards FCFA, d’une phase sur le court et moyen, celle de consolidation entre 2014-2016 pour 250,603 milliards FCFA, le PDLI devrait finaliser la stratégie de lutte, dans sa phase cruciale 2017-2022, au regard du volume de projets structurants prévus sur la séquence. À cet égard, l’APR se félicite de la décision du Président Macky Sall de procéder d’une part, à une évaluation rigoureuse du programme en vue de le poursuivre avec un nouveau schéma pour le financement et d’autre part, d’engager la deuxième phase du Programme de gestion des eaux pluviales et d’adaptation aux changements climatiques (PROGEP). En effet, au vu des quantités importantes d’eau enregistrées dans plusieurs localités du pays, l’Alliance pour la République se félicite la qualité des infrastructures dont les réalisées dans le cadre du PDLI, qui ont permis d’évacuer les eaux dans beaucoup de sites où aucun problème majeur n’a été constaté ».
Le porte-parole de l’APR de marteler : « Incontestablement, les dérèglements climatiques et leurs conséquences sur l’environnement, la santé et le bien-être des populations nous obligent à adopter de nouvelles postures, autour de l’adaptation et de l’atténuation dans nos stratégies d’intervention et de de lutte, même s’il reste vrai que les importantes infrastructures, jusque-là réalisées, ne peuvent être calibrées à l’infini. Ainsi, l’Alliance pour la République exhorte le gouvernement de poursuivre la mise en œuvre optimale des solutions structurelles attendues du reprofilage du PDLI sur la séquence 2020-2022 et réitère son engagement sans réserve derrière le Président Macky Sall pour apporter les réponses opportunes aux nouveaux défis induits par les diverses mutations climatiques et socio-environnementales. Enfin, l’APR appelle tous ses militants et responsables, ainsi que ceux de Benno Bokk Yakaar, à accompagner toutes les initiatives allant dans le sens de soulager les populations ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici