DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Indonésie: le bilan des victimes du séisme ayant touché la région de Cianjur s’alourdit

0

En Indonésie, le bilan du tremblement de terre qui a touché hier la région de Cianjur s’est considérablement accru au cours de la nuit avec désormais 162 morts et plusieurs centaines de blessés. Parmi eux, il y a beaucoup d’enfants qui n’ont pas réussi à s’enfuir à temps.

Voilà à peine 24 heures que la terre à tremblé à Cianjur, et déjà l’on commence à enterrer les morts, suivant les coutumes javanaises qui tâchent d’attendre le moins possible pour inhumer les défunts. Sur Instagram le gouverneur de la région rend ainsi un dernier hommage au cimetière où est ensevelie, entre autres, Alinda, une habitante qui a tout fait jusqu’au bout pour aider à la coordination des premiers secours alors qu’elle était elle-même blessée, écrit notre correspondante régionale, Gabrielle Maréchaux.

Les recherches sont rendues plus difficile par les routes bloquées et les coupures d’électricité dans cette région rurale vallonnée où les maisons sont faites tout à la fois de bois et de béton. Ce sont plus de 2 000 habitations qui ont subi des dégâts, indique l’AFP. Quelque 13 000 personnes ont été acheminées vers des centres d’évacuation, a fait savoir Ridwan Kamil le gouverneur de Java-Ouest, citant les chiffres de l’agence en charge de la gestion des situations d’urgences.

Si ce séisme a été aussi destructeur, explique l’agence météorologique et géophysique indonésienne, c’est moins à cause de sa magnitude, 5.6 sur l’échelle de Richter que son emplacement, à seulement 10 kilomètres de profondeur.

Cette région de l’île de Java juste en dessous d’une zone de subduction entre deux plaques tectonique demeure également une des plus dangereuses, crayonnée dans la teinte de rouge la plus foncée sur les cartes évaluant les risques de catastrophe en Indonésie. Elle reste, malgré cela, une des plus densément peuplées du pays. Et, après les 88 secousses d’hier, le danger pourrait s’aggraver ont alerté les autorités, avec des risques accrus de glissement de terrain en cas de fortes pluies. Le président indonésien doit se rendre sur les lieux du séisme, mardi 22 novembre, selon la chaîne Metro TV.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.