Selon l’Organisation internationale pour la migration (Oim) l’incendie qui s’était déclaré à bord d’une pirogue transportant des migrants a fait «au moins 140 morts ».

« Selon des sources médiatiques, les marines sénégalaise et espagnole, ainsi que des pêcheurs qui se trouvaient à proximité, ont sauvé 59 personnes et récupéré une vingtaine de cadavres », a précisé l’Oim. La pirogue aurait connu une avarie grave, lorsqu’un incendie s’est déclaré à bord le 24 octobre. Des membres de la communauté locale ont déclaré aux équipes de l’Oim que le navire avait quitté Mbour, à destination des îles Canaries (Espagne). « Le bateau aurait pris feu quelques heures après le départ et a chaviré près de Saint-Louis, sur la côte nord-ouest du Sénégal », a détaillé l’agence onusienne.

Avec ce tragique naufrage, ce sont au moins 414 personnes, qui sont mortes sur cette route migratoire en 2020, selon le projet de l’Oim sur les migrants disparus. Sur l’ensemble de l’année 2019, l’Oim a enregistré 210 décès. « Nous appelons à l’unité entre les gouvernements, les partenaires et la communauté internationale pour démanteler les réseaux de trafic et de contrebande qui profitent de la jeunesse désespérée », a déclaré Bakary Doumbia, représentant de l’Oim au Sénégal.

Le nombre de départs d’Afrique de l’Ouest vers les îles Canaries a considérablement augmenté ces dernières semaines. Face à cette recrudescence des départs, le bureau de l’Oim au Sénégal surveille les départs de la côte avec l’aide des membres de la communauté depuis le début du mois de septembre.

En septembre, plus de 600 migrants ont quitté le Sénégal pour les îles Canaries

Rien qu’en septembre, 14 bateaux transportant 663 migrants ont quitté le Sénégal pour les îles Canaries, selon la même source. Entre le 7 et le 25 octobre, la marine sénégalaise, appuyée par la « Guardia Civil » espagnole (gendarmerie) et des pêcheurs artisanaux, ont intercepté cinq pirogues en partance pour l’Europe, secourant au total 388 personnes, a indiquait de son côté le gouvernement. L’Oim estime que près du tiers des départs ont été signalés comme ayant subi un incident ou un naufrage.

Cette année, il y a eu environ 11.000 arrivées de migrants aux îles Canaries, contre 2557 à la même période l’année dernière. Mais ce chiffre est encore bien inférieur aux sommets atteints en 2006, lorsque plus de 32.000 personnes y avaient débarqués. « Il est également important que nous plaidions en faveur de l’amélioration des voies légales afin de saper le modèle commercial des trafiquants et de prévenir les pertes de vies humaines », a ajouté M. Doumbia.

A noter que cette récente tragédie fait suite à quatre naufrages enregistrés en Méditerranée centrale la semaine dernière et à un autre dans la Manche entre la France et le Royaume-Uni.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici