DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Ils convoyaient la drogue dans des gâteaux au Magal de Touba

0

Amadou Diouf et Saliou Khar Ndiaye risquent de passer deux ans en prison.  Il leur est reproché d’avoir détenu du protoxyde d’azote. Un produit utilisé avec des ballons.

Il ressort de la procédure que c’est au cours d’un contrôle de routine que les policiers ont procédé à l’arrestation d’Amadou Diouf. Quand les flics ont arrêté le taxi qui le transportait, le jeune homme né en 1998 a jeté les capsules entre ses pieds avant de descendre du véhicule. Son attitude suspecte oblige les policiers à ramasser la boîte pour vérification.

Ils constatent la présence de 31 capsules. Arrêté et conduit au commissariat, il est soumis à un interrogatoire au cours duquel il renseigne que le produit prohibé trouvé en sa possession est destiné à sa consommation personnelle. Il a soutenu les avoir acquis auprès de Saliou Khar Ndiaye à 25 mille francs CFA.

Ainsi, pour procéder à l’arrestation de ce dernier, les policiers lui ont tendu un piège, en intimant l’ordre à Amadou de passer une nouvelle commande. C’est au moment de la livraison du produit que Saliou a été appréhendé, alors qu’il venait juste de quitter son domicile pour livrer la marchandise. Venu s’enquérir de la situation suite à l’arrestation de son ami, Mouhamed Dème tombe dans la nasse des policiers.

La drogue était cachée dans des gâteaux qui devaient être acheminés à Touba pour les besoins du Magal.

Placés tous les trois sous mandat de dépôt depuis le 12 septembre, ils ont fait face, hier, au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils sont poursuivis pour offre ou cession de drogue. Amadou Diouf, entendu en premier, plaide non coupable. ‘’J’ignorais que le produit que je détenais est un produit prohibé. Je l’avais acheté pour faire du gâteau’’, a-t-il déclaré, contestant ainsi les propos qui lui sont prêtés dans le procès-verbal d’enquête. Interrogé par la parquetière, il varie une nouvelle fois dans ses allégations et soutient qu’il utilise ces médicaments pour dormir.

Interrogé à son tour, Mouhamed Deme, âgé de 35 ans renseigne qu’il ne savait pas que Khar détenait de la drogue. Selon lui, il voulait juste connaître les raisons de son arrestation.

Né en 1994, Saliou Khar Ndiaye, qui était arrêté en possession de 11 boites de 50 capsules de protoxyde d’azote, reconnaît avoir vendu le même produit à Amadou Diouf. ‘’Il m’a dit que c’est une pâtissière qui a commandé le produit pour les besoins du Magal. Elle l’utilise pour faire de la mousse de gâteau. En outre, on le vend en ligne’’, a-t-il expliqué.

Après avoir requis la relaxe de Mouhamed Dème, la représentante du ministère public a demandé qu’Amadou Diouf et Saliou Khar Ndiaye soient condamnés à deux ans d’emprisonnement ferme.

Le parquet n’ayant fait aucune objection à sa demande, le tribunal accorde la mise en liberté provisoire de son client Mouhamed Dème. Quant à Amadou Diouf et Saliou Khar Ndiaye, ils retournent à la citadelle du silence jusqu’au 26 septembre. Le verdict sera rendu à cette date.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.