Les pays africains ont entrepris diverses initiatives comme les déclarations, les conventions et protocoles mondiaux et régionaux.

L’idée étant de poursuivre une politique pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes. Mais aussi, à prendre des mesures appropriées pour garantir la pleine réalisation des droits des femmes et des filles. De telles initiatives doivent être soutenues par des preuves convaincantes, des liens positifs entre l’égalité des
sexes, l’autonomisation des femmes et le développement du continent.

Pour une implication clé, il est nécessaire de disposer de statistiques sensibles au genre en Afrique, ventilées et complètes. Ces statistiques sont nécessaires pour évaluer si des progrès sont réalisés, identifier les principales inégalités entre les sexes où les interventions politiques sont nécessaires, et fournir la base de preuves pour la recherche et le plaidoyer. Cependant, la production, la diffusion et l’utilisation de statistiques de qualités restent un défi majeur dans la plupart des pays africains. Bien que des progrès
aient été réalisés dans divers domaines. C’est ainsi que ONU Femmes en collaboration avec la Banque Africaine de développement et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), veut se pencher sur les statistiques sensibles au genre.

Il s’agira pendant deux jours d’examiner et valider la première édition de l’Indice africain sur le genre et présenter des plans de renforcement des capacités statistiques sur le genre en Afrique.

L’atelier réunira les experts pour discuter des priorités et des capacités nationales et régionales de mise en œuvre et de suivi des objectifs de développement durables et d’autres engagements dans une perspective de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes.

Il sera également l’occasion de présenter la composante régionale africaine du programme de l’Initiative d’ONU Femmes « Pour que chaque femme et fille compte » et de partager des résultats d’une récente évaluation régionale des statistiques sur le genre. L’ONU Femmes est l’entité des Nations Unies consacrée à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Porte-drapeau mondial des femmes et des filles. L’entité a été créée pour accélérer les progrès dans la réponse apportée à leurs besoins partout dans le monde. Elle soutient les États membres des Nations Unies dans l’adoption de normes internationales pour parvenir à l’égalité des sexes et travaille avec les gouvernements et la société civile à concevoir les lois, les politiques, les programmes et les services nécessaires. L’idée est de veiller à l’application effective de ces normes et à ce que les femmes et les filles en bénéficient, partout dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici