Le Professeur Iba Der Thiam qui a piloté la Rédaction du Volume 1/A du Tome III de l’Histoire générale du Sénégal continue d’essuyer les foudres de certaines familles de foyers religieux. Après Ndiéguène de Thiès, Médina Baye Niass de Kaolack brise le silence.

« Abdoulaye Niass appartient à l’école de Maodo », voici le passage en question qui a suscité une avalanche de critiques.

Après la prière de ce vendredi, Cheikh Mouhamadoul Mahi Niass, le frère du khalife de Médina Baye Niass est monté au créneau pour tirer à boulets rouges sur Iba Der Thiam et sa bande.

« Cheikh Abdoulaye Niass n’a jamais était disciple de personne. C’est faux de dire qu’il était allé à Tivaouane pour apprendre quoique ce soit, car dans la famille niassène, les enseignements et apprentissages se font entre nous. C’est une tradition dans notre  famille, un legs de génération en génération avant même Mame El hadji Abdoulaye Niass », précise d’emblée Cheikh Mouhamadoul Mahi Niass.

Et d’ajouter : « Médina Baye Niass n’apprécie guère l’attitude de la Commission chargée de réécrire l’histoire générale du Sénégal surtout d’Iba Der Thiam  qui se réclame professeur. Nous demandons à Macky Sall de retirer immédiatement ce livre erroné et rempli de mensonges avant que ça dégénère. Nous disons aussi  au chef de l’Etat que cette commission n’est pas à la hauteur des tâches qui lui ont été confiées. Les preuves irréfutables sont avec nous et nous sommes disponibles à les transmettre à la Commission afin qu’elle rectifie ses erreurs et mensonges racontés sur Mame El Hadji Abdoulaye Niass, si non l’irréparable peut se produire à tout moment. Nous demandons aux fidèles et disciples de la communauté niassène de rester calmes et de se comporter en responsables ».

Birane Niass, Kaolack pour ThieyDakar     

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici