Pour qui se prend Sékou Dramé, nommé le 17 avril dernier à la tête de la Sonatel, en remplacement d’Alioune Ndiaye ? Alors que son processeur avait réussi à installer un climat apaisé dans la boite, Sékou Dramé est en train  de tout déconstruire. En témoigne le dernier acte qu’il a posé, mettant le personnel de Sonatel dans tous ses états. Libération a appris que Sonatel a tout simplement refusé d’appliquer les nouveaux barèmes des salaires catégoriels dans le secteur privé entrés en vigueur depuis le 1er janvier dernier.

L’information a été portée au personnel de la Sonatel lors d’une assemblée générale tenue hier,. Ce sont les délégués du personnel qui ont rapporté les propos de Sékou Dramé qui leur a dit, sur interpellation, que Sonatel n’appliquera jamais ces nouveaux barèmes. Selon nos informations, il n’est pas écarté que les syndicalistes de la Sonatel, qui étaient en hibernation depuis plusieurs mois, se fassent entendre dans les prochains jours. Le Dg toise tout le monde, même les délégués syndicaux. C’est à peine s’il accepte d’échanger avec eux », glisse une source interne qui prédit des jours mouvementés à la Sonatel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici