La Guinée est sous haute tension à quelques heures de la Présidentielle. Deux camps militaires ont été attaqués, c’est-à-dire celui de Samoréya et de Kèmé Bouréma de Kindia en Guinée Conakry, selon les médias Guinéens

Le colonel Mamady Condé, commandant du camp de Kindia aurait été assassiné, vers 2h du matin par des militaires non identifiés.

L’accès du centre ville de Kalou a été fermé. La ville des agrumes déserte, la prison civile vidée et des militaires se promènent avec des roquettes dans la cité, apprend-on.

Boutiques et magasins sont fermés et l’administration ne fonctionne pas à la normale.

Au niveau de la Présidence de la République, des pick-ups de l’armée équipés d’armes lourdes sont installés là également.

Une sorte de peur règne cependant chez les citoyens. Chacun interprète l’actualité de sa manière (…)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici