Dans la nuit du jeudi à vendredi, des militaires ont attaqué le camp Samoreyah à Kindia et ont tué le colonel Mamady Condé qui en était le commandant. Ensuite, les soldats ont dévalisé le stock d’armes du camp et se sont dirigés vers la prison civile de la ville pour libérer certains de leurs camarades.

Mais que sait-on des raisons des remous vécus ces dernières heures par la Guinée Conakry ? Une première version soutenue par Conakry Le Mag est favorable à une rébellion faisant suite à une tentative d’arrestation de militaires soupçonnés de fomenter un coup d’État contre Alpha Condé.

Cette version le dispute à celle brandie par une source militaire de l’Agence France Presse. Qui dit quoi ?

À l’en croire, le commandant du camp qui a été tué faisait l’objet de menaces pour avoir bloqué les primes de soldats revenus de mission à Kidal, au Mali.

Du côté des autorités guinéennes, c’est silence radio sur les raisons de cette mutinerie. Pour d’aucuns, Alpha Condé ne boudera pas le plaisir de mettre sur le dos de ses opposants les évènements de ces dernières 24 heures. D’où la question : à qui profite le crime ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici