DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Gambie : Hausse de 500 % des droits d’entrée sur le ciment sénégalais

0

Les importateurs gambiens de ciment déplorent une augmentation des droits d’entrée de 500 % sur le ciment en provenance du Sénégal par voie terrestre. Cette mesure plombe la compétitivité du ciment sénégalais sur ce marché par rapport à celui importé, notamment de la Turquie.

L’Association gambienne des importateurs de ciment est vent debout. Dans une déclaration, relayée par le site thestandard.gm le vendredi 19 avril, ces derniers font état d’une augmentation de 500 % des droits de douane sur le ciment en provenance du Sénégal par voie terrestre. D’après cette source, l’État gambien a subitement augmenté les droits d’entrée du ciment en provenance du Sénégal de 30 dalasis (300 FCfa) par sac à 180 dalasis (1750 FCfa) par sac, rendant le produit invendable puisque cette mesure ne s’applique pas au ciment venant de l’Union européenne, de la Turquie ou des pays maghrébins. Cette mesure, annoncée à la veille de la visite du Président Bassirou Diomaye Faye à Banjul, est une mauvaise nouvelle pour les trois cimentiers sénégalais dont la Gambie constitue un important débouché, particulièrement pour Les ciments du Sahel ; cette entreprise exportant une bonne partie de sa production vers ce pays.

Selon Jamil Diédhiou, Directeur commercial de Dangote Sénégal, que nous avons joint au téléphone, la mesure aura un impact certain sur la production et les emplois. « Si c’était une mesure protectionniste de l’État gambien pour protéger son industrie, on aurait compris, mais elle favorise les importations en provenance d’autres pays au détriment du Sénégal qui est pourtant membre de la Cedeao », déplore-t-il. M. Diédhiou d’informer que les cimentiers ont remonté l’information à la présidence sénégalaise. Nous ne savons pas si ce point a été abordé par le Président Bassirou Diomaye Faye avec son homologue gambien Adama Barrow.

Lors d’une conférence de presse, tenue samedi 20 avril, Salifu Jaiteh, un des plus grands importateurs gambiens de ciment sénégalais, a invité le Ministre gambien du Commerce à garder les mêmes droits qu’avant, c’est-à-dire 30 dalasis par sac, ou à défaut, demander aux importateurs gambiens de prendre le vrac au Sénégal, quitte à baisser un peu le prix du ciment.

laissez un commentaire