DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

FRONTIÈRE NORD: L’armée à l’assaut des bases de Salif Sadio

0

L’armée a repris hier dimanche les opérations de sécurisation en Casamance. Après le front Sud dans les arrondissements de Niaguiss et de Niassya, la grande muette s’attaque à la bande frontalière Nord, plus précisément dans le nord Sindian, fief de l’un des chefs historiques du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), Salif Sadio. Une opération longtemps planifiée mais accélérée par les récents événements qui ont conduit à une prise d’otages par les rebelles.

C’est vers les coups de 14 h que les soldats ont commencé à pilonner les positions rebelles situées dans cette zone de Nord Sindian. Les colonnes de l’armée ont quitté Ziguinchor pour renforcer le dispositif sur place. Plusieurs sources affirment que les populations ont commencé à fuir la zone à cause de l’intensité des bombardements. Cette attaque de l’armée intervient presque 3 semaines après la libération de 7 otages militaires de la mission de la Cedeao en Gambie. Des militaires capturés par les hommes de Salif Sadio après un accrochage le 24 janvier en territoire gambien.

Bilan 4 morts côté militaire et 7 autres pris en otage par les rebelles. La médiation de Sant’ Egidio, de la Gambie et de la Cedeao a abouti à la libération des 7 soldats.

Pour rappel, les opérations de sécurisation avaient débuté au mois de janvier 2021 dans l’arrondissement de Niassya, après 3 semaines de pilonnage, l’armée avait neutralisé et repris les 4 bases historiques du Mfdc. Ces bases étaient situées sur le front Sud, à la frontière avec la Guinée-Bissau. Il s’agit de Bamoune-Bilass, Boussoloum, Badiong et Sikoune. Les opérations étaient dirigées par des détachements de l’armée composés du troisième bataillon des commandos de Thiès, du troisième bataillon d’infanterie de Kaolack, d’un détachement du Génie militaire de Bargny, du cinquième bataillon d’infanterie de Ziguinchor et d’un bataillon de parachutistes.

Trois mois après l’arrondissement de Niassya, les diambars ont remis ça après 2 semaines d’intenses combats, ils ont mis la main sur les 5 dernières bases du front Sud que sont Ahinga, Badem, Bagam, Djileor et Bouniak.
A côté de la mission régalienne de sécurisation intégrale de la Casamance, l’armée semble déterminée à se faire respecter par Salif Sadio. Dans la soirée, la base de Diakaye située dans la zone des palmiers et dirigée par le commandant Fatoma Coly a sorti un communiqué pour appeler les deux parties à cesser les combats et à privilégier le dialogue.

laissez un commentaire