Avec la propagation du coronavirus, les juges ont prouvé hier qu’ils pouvaient être flexibles. En effet, l’audience des flagrants délits a été tenue. Mais comme prévu, il s’agissait seulement des demandes de mise en liberté  provisoire. Et il faut dire qu’il en a eu beaucoup. En effet, pour une fois, les juges ont été très souples en accordant un bon pourcentage des demandes introduites (on ne sous-estime pas le travail important des avocats qui, malgré leurs masques obligatoires, se sont bien battus). Selon nos infos, à peu près 60% des demandes ont été accordées. Comme s’ils savaient ce qui les attendaient, ce sont les détenus mêmes qui mettaient la pression sur leurs avocats pour qu’ils déposent une demande. Ils ont dû remercier le virus. Cependant, seules les affaires de cession de drogue ou d’agression ou vol avec violences etc. se sont soldées par un refus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici