DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Fiasco de Wally a Genève: les « vérités » de Fata El Presidente à Wally et Pape Diouf

0

Après une prestation à Genève qui n’a pas drainé une grande foule, le rappeur Fata fait son analyse sur l’échec de Wally. Pour lui, un artiste qui aspire à une carrière internationale ne doit pas se baser sur les coups de tetes d’un groupe d’ami qui te dicte ta conduite. Loin de sombrer dans l’amateurisme, Wally doit viser plus haut et s’entourer de professionnel qui vont booster sa carrière au delà des frontières. Et appelle à la cohésion face à la concurrence imposée par la Sen Tv et TFm entre Wally et Pape Diouf.

 » Wally n’a pas un grand label ou une maison de disque qui le booste à conquérir le monde, il n’a même pas eu de sponsor. Pour moi, Wally a besoin d’un team professionnel qui le ramène à la raison pour qu’il franchisse les différentes étapes qui mène au succès international et c’est le même cas  pour Pape Diouf. Ils doivent s’entoure de professionnel de la musique », tonne l’auteur de « Ngeuetei li ».

A l’en croire, les artistes sénégalais pensent que remplir une salle par défi te donnent un crédit artistique, alors là ils dorment. « Parce que tout simplement tu as affaire à un public qui s’est retiré du terrain et préfèrent rester chez eux pour écouter la musique. Et ils sont la majorité ».

Pour lui, la musique n’est pas une question de fanatique ou de guerre entre les artistes, la musique c’est du fun ce n’est pas de la concurrence. « Si on persiste dans cette folie, personne ne pourra se démarquer. On a perdu trop de temps dans la musique et on n’en tire pas des leçons on passe notre temps à se clasher entre artistes. Et temps que les artistes vivront de la musique et ne le feront pas vivre en retour, ils vont assombrir tout une génération de musicien », a prévenu Fata le fan de musique et non le rappeur.

laissez un commentaire