DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Fadel Barro : « Nous ne demandons à l’Etat que de suspendre le temps de dialoguer »

0

Face à la presse hier, le « mouvement Y en a marre » a invité le president Macky Sall à suspendre le vote le vote de la loi sur le parrainage qui passe en plénière ce jeudi-ci dans le but d’éviter une instabilité dans le pays. « Lors de notre dernière conférence de presse du 11 avril 2018, le mouvement avait marqué son adhésion au principe et au souci de rationaliser les partis politiques, d’organiser les candidatures à l’élection présidentielle et surtout d’introduire les critères de représentativité dans la validation des candidatures », dit Fadel Barro qui désapprouve la démarche unilatérale et cavalière du pouvoir dans le projet de parrainage des candidats. Dans le bras de fer Opposition-pouvoir, Fadel et Cie demandent la suspension du projet de loi. Mais, malgré les multiples mises en garde de l’opposition, le pouvoir campe sur sa position. « Il ne suffit pas de combattre seulement l’inacceptable, il faut aussi se mobiliser pour notre cohésion et stabilité nationales », soutient Fadel Barro

Les frondeurs de « Yen a marre » pensent aussi que chaque sénégalais doit se mobiliser pour maintenir cette stabilité. « Si on doit attribuer une vertu ou un qualificatif à la démocratie, on dira que la démocratie sénégalaise est consensuelle au point que parfois nous acceptons ce consensus pour violer même la loi », affirment les Y en a maristes. Il trouvent dommage de constater, malgré toutes les énergies exprimées par la société civile et des bonnes  volontés, que l’Etat campe sur sa position. « Nous ne demandons à l’Etat que de suspendre le temps que les gens dialoguent et que l’on revoie tout le processus électoral pour que l’on puisse partir aux élections de manière apaisée.

A partir du moment ou le pouvoir persiste dans cette démarche unilatérale, il y aura de contestations.  » Et c’est ce que l’on veut éviter au senegal », lance Fadel Barro, avant d’appeler les sénégalais à se mobiliser pour barrer la route à ceux qui considèrent la Constitution comme un outil pour accéder ou se maintenir au pouvoir.

laissez un commentaire