DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

ÉTHIOPIE : Une épidémie inquiétante de Choléra fait au moins 23 morts

0

L’Éthiopie fait face à une épidémie importante de choléra qui a fait au moins 23 morts en l’espace de deux semaines, selon l’ONG Save the Children. Celle-ci craint que la situation devienne vite incontrôlable.

Alors que l’Éthiopie connait d’importantes inondations, une deuxième catastrophe plane au-dessus de ses habitants. En effet, ce sont au moins 23 personnes qui sont décédées du choléra dans l’est du pays. L’ONG Save the Children qui a déploré le nombre de victimes, s’inquiète de l’évolution de l’épidémie.

Si les trois quarts des personnes infectées ne présentent aucun symptôme, cette maladie n’en est pas moins redoutable. Il s’agit d’une infection diarrhéique aiguë qui se transmet par l’absorption d’aliments ou d’eau contaminés par le bacille vibrio cholerae ou vibrion cholérique.

Pour 10 à 20 % des cas, la maladie s’accentue avec des diarrhées sévères et des vomissements allant jusqu’à provoquer une déshydratation accélérée.

LES INONDATIONS EN CAUSE
La situation critique due aux importantes inondations explique cette hausse du choléra. Mais l’Ethiopie n’est pas le seul pays à en souffrir. En effet, la Somalie et le Kenya sont également touchés par ces pluies diluviennes, liées au phénomène climatique appelé El Niño.

En tout, 57 personnes auraient été tuées en Ethiopie, à la suite de ces intempéries, selon l’agence de l’ONU chargée de la coordination humanitaire (Ocha). Plus de 600.000 autres rescapés ont été déplacés dans le sud du pays.

Plus de 100 personnes ont ainsi trouvé la mort en Somalie, ainsi que 120 au Kenya.

«DES MESURES RAPIDES» DOIVENT ÊTRE PRISES
La bactérie qui se diffuse à travers les eaux a ainsi provoqué environ 772 cas de choléra, dont 23 décès. Selon un communiqué de Save the Children, plus de 80 % des cas concernent des enfants de moins de cinq ans.

Un bilan inquiétant alors qu’aucun cas n’avait été répertorié depuis la mi-septembre. Cette augmentation due aux inondations est une «combinaison mortelle de systèmes d’approvisionnement en eau inondés, de manque de services d’assainissement de base et d’usines de traitement d’eau endommagées», a déclaré l’ONG.

Cette épidémie de choléra, qui touche également la Corne de l’Afrique, est susceptible de devenir «incontrôlable». L’ONG poursuit en expliquant que des «mesures rapides» doivent être prises par le gouvernement et les donateurs «pour fournir de l’eau potable et des installations sanitaires aux communautés forcées de quitter leurs maisons».

laissez un commentaire