Le Sénégalais présumé meurtrier de Rokhya Diop a été jugé, hier mardi, en Espagne. Il avait poignardé de 84 coups de couteau son ex-épouse devant ses deux enfants.
Le parquet a requis 25 ans de prison contre l’ex-mari pour ce meurtre passionnel perpétré le 25 novembre 2018.
La victime, âgée de 42 ans, était établie depuis 10 ans en Espagne et travaillait à la mairie de Monzón. Le couple, originaire de Kaolack, battait de l’aile.
Le mari, condamné pour violences conjugales, a été interdit de s’approcher de son épouse en 2013. Le procès se poursuit aujourd’hui mercredi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici