DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Enseignement Supérieur: Moussa Baldé dit mesurer les charges de sa mission et décline les axes prioritaires…

0

La cérémonie de passation de service entre Cheikh Oumar Anne et son successeur Moussa Baldé a eu lieu, ce jeudi, au Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cela dans une ambiance de sobriété.

L’ancien ministre de l’Agriculture a été installé, ce jeudi 22 septembre 2022, dans ses nouvelles fonctions de Ministre de l’Enseignement supérieur, de l a Recherche et de l’Innovation. Moussa Baldé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, dit mesurer toute la place que le chef de l’État Macky Sall accorde à ce sous-secteur de l’Éducation non sans manquer de décliner les axes prioritaires de son action.

Voici in extenso son allocution

« La cérémonie qui nous réunit ce matin, en dépit de sa sobriété, est un rituel républicain important du fonctionnement de nos institutions. C’est pourquoi, il me revient aujourd’hui devant cette auguste assemblée, de sacrifier à cette tradition en exprimant, à l’entame de mon propos, toute ma gratitude au président de la République pour sa confiance renouvelée et pour avoir porté sur ma modeste personne son choix pour mettre en œuvre, à la suite de mon ami et collègue Dr Cheikh Oumar Anne, sa politique d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation. Je suis d’autant plus motivé à travailler sous son leadership que le département de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation que j’ai l’honneur de diriger à partir d’aujourd’hui est le secteur dans lequel que j’ai évolué depuis plus d’une vingtaine d’années en tant qu’enseignant-chercheur en Mathématique à l’Université Cheikh Anta Diop.

Je voudrais ensuite, remercier et féliciter le Ministre sortant Dr Cheikh Oumar Anne et toute son équipe pour le travail accompli durant son passage dans ce ministère, et lui souhaiter plein succès dans la nouvelle mission que le Président de la République a bien voulu lui confier dans un secteur aussi stratégique de l’éducation nationale.

Monsieur le Ministre,
L’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation sont fondamentaux pour un pays qui veut aller vers l’émergence dans un monde dominé par l’économie de la connaissance. C’est pourquoi, je mesure toute la place que le chef de l’État accorde à ce sous-secteur de l’Éducation. En effet, le président Macky Sall a, depuis son avènement à la magistrature suprême du pays, fait de ce l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation un levier indispensable pour le développement économique et social de notre pays, avec les décisions présidentielles d’août 2013. Cet engagement a été réaffirmé avec force au mois d’avril 2022 à l’occasion de sa rencontre avec la communauté universitaire durant laquelle il a pris 12 nouvelles décisions pour la continuité de sa vision pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation.

C’est l’occasion pour moi de rendre hommage à tous les actrices et acteurs qui se sont mis au service de leur pays pour réaliser ces importantes réformes depuis 2012. Je pense, à l’instant, à tous les ministres qui se sont succédé à la tête de ce département, aux Recteurs des universités, aux directeurs des centres et œuvres universitaires, aux directeurs centraux mais surtout aux syndicats du Personnel d’enseignement supérieur et de recherche et de Personnel administratif et technique et de service ainsi qu’aux associations d’étudiants. J’y associe dans ces hommages tout le personnel du ministère de l’enseignement supérieur, cheville ouvrière des résultats que nous avons aujourd’hui dans ce secteur.

Pour ma part, je compte, conformément à la lettre de mission que le président de la République nous a confiée, m’inscrire dans la continuité de la mise en œuvre des décisions présidentielles en commençant par les priorités de l’heure. L’’urgence sera de s’occuper de l’orientation des nouveaux bacheliers et de leur offrir les meilleures conditions d’accueil dans les universités et les ISEP. La finalisation des grands projets du Chef de l’État va également occuper une place importante. Je compte également donner un accent particulier à la recherche et l’innovation notamment les infrastructures de recherche et les outils de promotion de l’innovation et du transfert de technologie.

La réalisation de cette ambition ne sera possible qu’avec la contribution des femmes et des hommes du ministère et de toute la communauté universitaire, les syndicats et les associations d’étudiants notamment. Je m’engage, par le dialogue et la concertation au quotidien, à mettre les meilleures conditions possibles pour tirer le meilleur de chacun.

Avant de terminer, je voudrais marquer ma reconnaissance à tous les honorables invités notamment mes parents du Fouladou et mes amis et collègues des Universités qui se sont déplacés pour assister à cette cérémonie.
Messieurs et Mesdames,
Monsieur le Ministre,
Je vous remercie pour votre aimable attention.
Je termine en appelant tout le monde, au travail, au travail, au travail ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.