Macky Sall présidant hier lundi, la conférence internationale portant sur le développement durable et dette soutenable a plaidé pour l’endettement. Lequel, à son avis, n’a jamais été un problème en soi dès lors qu’il est un endettement responsable et qualitatif, c’’est-à-dire qu’il finance l’économie productive, source de croissance et de bien-être social.

Mais cette thèse du Président Sénégalais n’est pas approuvée par ses homologues Ivoiriens et Nigériens. Selon Alassane Ouattara, président de la Cote d’Ivoire, les Etats membre de l’Uemoa doivent aux critères de convergences dont ils sont signataires. Dans lac foulée, Ouattara plaide pour une baisse sensible des taux d’intérêts.

Meme son de cloche chez le Président Nigérien. Mahamadou Issoufou appelle à resepcter, malgré le caractère incontournable de l’endettement, les critères de convergences et les équilibres macroéconomiques, en perspective de l’avènement d’une nouvelle monnaie unique dans l’espace communautaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici