DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

EN VISITE À L’UNIVERSITÉ ASSANE SECK DE ZIGUINCHOR,La forte promesse du MESRI Abdourahmane Diouf

0

« Il est d’une urgence absolue de terminer les chantiers dans les plus brefs délais », a déclaré, hier, à Ziguinchor, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Le Dr Abdourahmane Diouf était en visite à l’Université Assane Sek.

Source de plusieurs mouvements d’humeur du côté des étudiants et des professeurs, membres des organisations syndicales, la livraison tardive des chantiers de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Uasz) a retenu, hier, l’attention du nouveau Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. En visite dans cette institution, le Dr Abdourahmane Diouf a dit la volonté du Gouvernement, de travailler au plus vite, à la livraison des chantiers dont la plupart avaient été entamés en 2015. Sur ce point précis, le Dr Diouf a donné une réponse claire. « Au terme de cette visite, j’ai retenu essentiellement qu’il est d’une urgence absolue de réengager et de terminer les chantiers de l’Université Assane Seck de Ziguinchor dans les plus brefs délais. Ces chantiers, nous les avons vus. Nous avions déjà été informés de leur état d’avancement à travers les rapports que nous avons reçus », a soutenu le Ministre.
À l’Uasz, le Ministre dit avoir comptabilisé, au total, quatre ou cinq problèmes majeurs. Le premier, a-t-il fait savoir, concerne le déficit de pavillons pouvant héberger les étudiants, avec un manque criant de lits. Pour régler cette question liée à l’hébergement, le Dr Diouf a révélé que le pavillon d’une capacité de 1.000 lits qui est en cours de construction « sera terminé très rapidement », c’est-à-dire, dans les deux prochains mois. « Nous avons discuté avec les entrepreneurs. Nous avons pris connaissance des goulots d’étranglement et nous savons que nous sommes en mesure de les régler assez rapidement. Et si nous réglons ce problème des 1.000 lits, naturellement le bâtiment qui est en état de délabrement avancé et qui abrite des étudiantes, sera évacué pour être réhabilité aussi », a-t-il affirmé.
Trouver des alternatives en attendant
Concernant la restauration, le Ministre a précisé que des services qui relèvent de son département seront engagés pour aider le Centre régional des œuvres universitaires et sociales de Ziguinchor (Crous) dans la recherche « d’abris provisoires qui permettraient d’accueillir environ 400 étudiants supplémentaires pour les repas en attendant que le restaurant de 750 places en cours de construction soit réceptionné ». Pour ce qui est des infrastructures pédagogiques, le Dr Abdourahmane Diouf a indiqué que des instructions seront données à qui de droit pour achever « dans les plus brefs délais, la construction des amphis, bâtiments, laboratoires et autres salles de cours ». « Nous prendrons nos dispositions pour régler ces problèmes le plus rapidement possible. Il y a beaucoup d’autres difficultés que nous avons identifiées et qui entrent dans ce package. Ce qu’il faut retenir, c’est que tous ces chantiers que nous avons évoqués et dont l’achèvement donnerait une bouffée d’air, seront pris en charge dans les deux prochains mois. Nous allons en faire un programme d’urgence pour que les étudiants et les personnels soient dans de meilleures conditions de travail, afin que l’Uasz continue sa montée en puissance », a rassuré le Ministre. Bâtie sur une superficie de 56 hectares, l’Université Assane Seck de Ziguinchor a été créée en 2008.
Gaustin DIATTA (Correspondant)

laissez un commentaire