Le deuxième numéro de « En Chandelle » de cette semaine sur Thieydakar a reçu Mme Zahara Iyane Thiam Diop, ministre conseiller et membre du Secrétariat exécutif de Benno Bokk Yakaar et de l’Apr. A cet effet, Mme Diop qui est revenue sur l’actualité qui a dominé la semaine avec la visite du President Turc, Recep Tayyip Erdogan, au Senegal, a indiqué quelques avantages que le Sénégal a tiré de cette visite d’Etat. Sur ce, elle se dit avoir une appréciation globale de la diplomatie sénégalaise. Et avec cette visite du président Turc, le Sénégal y gagne beaucoup. D’ailleurs, il y a un transfert de compétences et de technologie. Un transfert de savoir et de savoir faire aussi.

Sur la pléthore de ministre dont le President Turc a fait allusion lors de sa visite au Sénégal, Mme Diop pense que M. Erdogan ne le voit pas de cet oeil la. C’est juste une interprétation. Elle a, d’ailleurs, fait une comparaison entre les deux systèmes présidentiels pour appuyer sa thèse.

S’agissant de la récente visite du chef de l’Etat Macky Sall dans le Sine-Saloum, que d’aucuns qualifient de tournée politique, Mme Diop soutient que les populations de ces contrées ne diront jamais que le chef de l’Etat est en campagne. Pour elle, c’est un besoin que le chef de l’Etat est allé satisfaire. Le Président est en train d’exécuter ce pour quoi il a été élu : « répondre aux préoccupations de la population ».

Evoquant le processus électoral, avec la présentatrice Yaye Seyni Diop, Mme Diop appelle les acteurs de l’opposition qui se veulent être significative à savoir raison garder. « Le peuple sénégalais n’a pas besoin de ces critiques. La phase du dialogue actuellement dépassée. Nous sommes dans une phase de pre-campagne électorale », lance-elle. Et de poursuivre : « j’invite, par ailleurs, le président Idrissa Seck à dire aux sénégalais, sur quelle perspective, il est, puisque Macky Sall parle d’émergence, et lui ? ».

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici