Emmanuel Macron a constamment les yeux rivés sur son téléphone portable. A tel point qu’au beau milieu de la nuit, il lui arrive de contacter certains de ses collaborateurs pour parler politique. Un comportement qui agace de plus en plus…

Les millenials ne sont pas les seuls à rester accrochés à leur téléphone portable. A en croire Le Parisien, Emmanuel Macron est lui aussi atteint de cette fâcheuse addiction. Peu importe l’heure où l’endroit, le président de 44 ans ne se tient jamais bien loin de son smartphone. Ce mardi 3 décembre, à quelques minutes de son tête-à-tête avec Donald Trump à Londres, le mari de Brigitte était encore en train de pianoter sur son engin. Un comportement qui a laissé ses collaborateurs sans voix. Ce n’est pourtant pas la première fois que le successeur de François Hollande agit ainsi. Un de ses proches raconte : « Lorsqu’il était à quelques minutes d’entrer à l’Assemblée générale de l’ONU à New York, je l’ai vu envoyer des textos à une de ses ministres à propos d’un projet de loi ! Sur le coup, ça m’a saisi. Je me suis dit qu’il avait du mal à déléguer. »

 Emmanuel Macron, trop connecté ?

Les proches d’Emmanuel Macron sont unanimes : c’est un président très connecté. Voire un peu trop… Dans Le Parisienplusieurs de ses associés se plaignent de recevoir des appels du chef de l’Etat à des heures indécentes. « Il n’a aucun problème avec les décalages horaires, déplore un ministre. C’est un avantage, mais pour nous c’est parfois raide. Le coup de fil à 4 heures du matin pour parler politique, comment dire… » Et si certains pensaient que ses déplacements à l’étranger l’empêcherait de les harceler, ils se sont bien trompés ! Tout bonnement « incapable de décrocher avec les affaires intérieures »le beau-père de Tiphaine, Laurence et Sébastien veut savoir tout ce qu’il se passe à l’Elysée en son absence. « À plusieurs reprises, je suis tombé de l’armoire en voyant son nom s’afficher sur mon portable en plein déplacement officiel pour parler popol », témoigne un de ses interlocuteurs privilégiés dans les colonnes du célèbre quotidien.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici