S'Informer devient un plaisir

Elle tue son nouveau-né et l’enferme dans une valise

0

5 ans de réclusion criminelle, c’est le verdict rendu, hier, par les juges de la chambre criminelle de Dakar contre l’accusée Fatou Ndiaye. Elle a été poursuivie pour infanticide. S’agissant des faits, la mise en cause avait quitté son village pour rallier la capitale sénégalaise. Agée seulement de 19 ans, elle avait fait la connaissance d’un messier avec qui elle a finalement entretenu une relation amoureuse. Malheureusement, elle est tombée enceinte et son copain a refusé la paternité. Prise de panique et pour éviter d’être la risée du quartier, elle a décidé de mettre fin aux jours de son nouveau-né. Ainsi, dans la nuit du 12 au 13 novembre 2017, elle avait des contractions de 21h jusqu’à 23h. Ses voisines alertées par les cris de douleur se sont rapprochées d’elle pour en savoir beaucoup plus. Mais, elle leur a confié tout simplement qu’elle avait un mal de dent. Lorsque ces dernières sont retournées se coucher, Fatou Ndiaye est montée à leur insu sur la terrasse où elle a accouché. Par la suite, elle a étranglé son nouveau-né qu’elle a enveloppé d’un tissu avant de mettre le cadavre dans une valise qu’elle a pris le soin de fermer. Faible après son acte, elle est tombée violemment dans les toilettes. En plus de cela, elle avait un écoulement vaginal. Sommairement interrogée par ses voisines, Fatou Ndiaye qui se trouvait dans l’incapacité de leur montrer le fœtus a allégué une fausse couche. Devant les limiers, elle a fini par donner une version arguant avoir jeté le bébé dans la fosse septique alors que les investigations ont montré que celle-ci était étroite.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.