DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

ELECTRIFICATION DE TOUBA: La plaidoirie de Cheikh Mbacké Bara Doli

0

Les députés de Touba ont dénoncé  des manquements de l’État du Sénégal. Selon Cheikh Mbacké Bara Doly, la cité religieuse de Bamba est laissée en rade en matière d’électrification rurale. Dès fois, on confond leurs noms mais c’est bien différent. Cheikh Mbacké Bara Doly et Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly sont des collègues députés et non moins des frères même s’ils ne sont pas dans le même parti politique. Hier, au cours d’une Assemblée générale, ils ont présenté un rapport inhérent au vote des différents budgets ministériels pour l’année 2018.

En effet, le député libéral, Cheikh Mbacké Bara Doly, dans sa prise de parole, a avancé que Touba est laissée en rade en matière d’électrification rurale. « Lors du passage du ministre en charge de l’Energie, à l’hémicycle, nous avions comme doléance l’électrification de deux cent soixante trois (263) villages à Touba. Mais, nous avons constaté, à notre grande surprise, que vingt trois (23) seulement seront concernés pour cette électrification, au moment où cent soixante cinq (165) à Fatick, deux cent quinze (215) à Nioro et quatre vingt neuf (89) à Mbour vont être électrifiés en 2018 », a-t-il indiqué.

« Nous allons porter plainte pour diffamation »

Sur le plan sanitaire, le parlementaire a émis quelques inquiétudes par rapport à l’hôpital que l’État envisage d’implanter dans la cité religieuse. A l’en croire, ladite structure sanitaire risque de ne pas voir le jour d’ici à 2019 car, son coût global est estimé à quarante milliards de francs CFA alors que seulement deux milliards ont été prévus dans le budget.

Son collègue et frère cadet, Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly, a, quant à lui, évoqué les deux cent milliards que l’État auraient récupérés de Karim Wade dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis. « Ce que Aminata Touré a dit par rapport à cette affaire n’est rien d’autre qu’un mensonge d’État car, cela ne figure dans aucune loi de finances rectificative. Et c’est la raison pour laquelle, nous allons saisir nos avocats et porter plainte contre l’État du Sénégal pour diffamation », a-t-il conclu.

laissez un commentaire