L’affaire opposant les héritiers de Serigne Khadir Mbacké au président Directeur général de Dangoté, El Hadj Aliko Dangoté a été débattue, hier, au tribunal correctionnel de Dakar.

Selon le Soleil, les prévenus, Dangoté et trois de ses collaborateurs, sont accusés d’avoir illégalement sorti Serigne Khadir Mbacké, décédé le 10 septembre 2010, de l’actionnariat de la société. Alors que, selon leurs avocats, il disposait 10% des parts. Qualifiant les prévenus ’’d’escrocs’’, les avocats de la partie civile réclame à Dangoté une provision de 5 milliards de F CFA. Ceci, en attendant qu’une expertise soit faite pour l’évaluation de la gestion de la société Dangote Cement Sénégal de 2010 à 2017.

Mais, selon l’avocat de la défense, Me Boisseau, Dangote est actionnaire majoritaire et il a tout financé et que les héritiers de Serigne Khadir Mbacké n’ont jamais été lésés. Considérant que cette procédure est abusive, Me François Sarr et ses confrères réclament, au titre de demande reconventionnelle, la somme de 1,5 milliards de F CFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici