DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Dr Cheikh Dieng, renouvelle 3000 plaques des regards

0

Des plaques des regards des réseaux de l’Office National de l’Assainissement (ONAS) endommagées ou volées seront renouvelées. Le Directeur Général de l’ONAS, a procédé, à une remise symbolique de plaques à la mairie de Rufisque-Est et à la mairie de Grand Yoff.

L’ONAS se fixe comme objectif de poser 3.000 nouvelles plaques dans des villes dotées d’ouvrages d’assainissement. Le choix de Rufisque-Est et de Grand Yoff se justifie par la forte demande de renouvellement de ces plaques.

A Rufisque-Est, les besoins sont estimés à plus de 100 et plus de 400 pour la ville de Rufisque.

« Nous avons un objectif de renouvellement de 3000 plaques. Nous avons choisi de vous remettre symboliquement quelques plaques en attendant que nos techniciens les posent », a précisé le Directeur Général de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), Dr Cheikh Dieng.

2 à 3 % des plaques endommagées A la mairie de Rufisque-Est comme à la mairie de Grand Yoff, le Directeur Général de l’ONAS a insisté sur le changement de comportement. D’autant plus que la proportion des plaques endommagées tourne autour de 2 à 3 %.

« Nous avons peu de plaques endommagées. Beaucoup de nos plaques sont volées. Le danger, c’est de voir des enfants et des adultes glisser dans les regards sans plaque.

L’autre conséquence, les engorgements des canalisations consécutifs à l’introduction du sable, des déchets. Ce sont aussi l’obstruction de ces canalisations qui provoque le reflux des eaux usées », a expliqué le Directeur Général de l’ONAS, Dr. Cheikh Dieng.

Le choix de Rufisque

A Rufisque-Est, le maire Elimane Sembène a tout d’abord magnifié la bonne collaboration avec les équipes de l’ONAS. Il s’est engagé à assumer sa part de responsabilité dans la sécurisation des ouvrages.

« Le renouvellement des plaques est une demande émanant des populations. Ce que vous faites est destiné aux populations. Pour sa part, la mairie va mener des actions de sensibilisation », s’est engagé le maire Elimane Sembène.

C’était en présence des représentants des maires des autres collectivités territoriales de la ville de Rufisque.

Après Rufisque, la délégation s’est rendue à Grand Yoff où l’on note également des défis en termes de sécurisation des installations d’assainissement.

En l’absence du maire, son représentant, Monsieur Biaye émet sur la même longueur d’onde sur la part de responsabilité des populations dans la sécurisation des infrastructures.

Au juste, cette question ne sera pas gérée ou prise en charge avec uniquement les services de l’Etat.

« Le Premier Ministre, Ousmane Sonko lors du Conseil interministériel sur les inondations a donné des instructions pour impliquer les populations sur tout ce que nous faisons », a évoqué le Directeur Général.

Après des années de sensibilisation, l’ONAS agite le bâton. Une plainte a été déposée contre les auteurs des actes malveillants aux conséquences incalculables.

Un lourd fardeau à la charge de l’ONAS Du reste, le renouvellement des plaques pèse sur le budget de l’ONAS. Chaque année, l’établissement est tenu de renouveler certaines plaques. C’est une question de sécurité.

Le réseau d’évacuation des eaux fait l’objet d’agressions. L’un des actes inciviques les plus visibles, c’est le vol des plaques.

Ces couvercles en métal posés sur les regards sont emportés par des personnes qui ne cultivent pas la préservation du bien public.

Il est rare de parcourir, des rues, des ruelles, et des routes dans des quartiers drainés sans courir le risque de trébucher dans un regard non couvert. D’où l’urgence pour l’ONAS de lancer l’opération de renouvellement de 3.000 plaques.

laissez un commentaire