DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Désormais, l’avocat peut assister son client dès son interpellation

0

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a signé, ce mardi, le circulaire qui permettra à l’avocat d’assister son client dès l’interpellation. Ismaïla Madior Fall a procédé à cette signature après l’atelier qui a réuni les acteurs de son département ainsi que le bâtonnier, les magistrats et la société civile.

Cette circulaire comporte quatre points : « le contenu de la notation d’interpellation, les obligations d’information qui pèsent sur l’officier de police judiciaire, les délais de la comparution de l’avocat et les diligences de l’avocat ».

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux,  estime que cette circulaire signée, est « un progrès fondamental pour les libertés, pour les droits des citoyens. » « Cette disposition n’était pas pleinement appliquée au Sénégal depuis la mise en vigueur par le règlement de l’Uemoa. Les modalités de l’application de cette disposition relative à la liberté de l’avocat dès l’interpellation posaient encore des problèmes », explique Ismaïla Madior Fall.

Selon lui, le chef de l’État a répondu, par cet acte, à l’interpellation des organisations et avocats. « Le président de la République a donné des instructions pour que ces dispositions soient appliquées, pour que cette disposition communautaire soit pleinement en vigueur au Sénégal.  Le but, c’est pour avoir un progrès des droits et libertés et un progrès pour les libertés fondamentales », ajoute-t-il.

Prenant la parole, le bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Mbaye Guèye, soutient que « cette circulaire est une disposition utile. Le chef de l’État commence à faire changer les choses. Il l’avait promis lors de la rentrée des Cours et tribunaux de l’an passé, il l’a fait. Je comprends les officiers de police, ils sont réticents, gênés, mais il faut que les choses changent ».

laissez un commentaire