DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Des jumelles géorgiennes séparées à la naissance se retrouvent par hasard grâce à Tiktok

0

Le hasard fait parfois bien les choses. Des jumelles géorgiennes séparées peu après leur naissance se sont retrouvées via… TikTok. Amy et Ano, toutes les deux nées le 20 juin 2002, ont ignoré leur existence mutuelle pendant 19 ans. Jusqu’à ce que cette dernière tombe soudainement sur une vidéo de sa sœur. Les deux jeunes filles ont également retrouvé leur mère biologique, qui a été victime d’un trafic et vol d’enfants à l’époque.

Les réseaux sociaux ont parfois du bon. Et ce n’est pas Amy et Ano qui diront le contraire. En novembre 2021, le visage de la première surgit sur le TikTok de la seconde. “J’ai pensé que c’était cool que quelqu’un me ressemble”, raconte Ano. Les deux femmes vivent à 320 km de distance l’une de l’autre, en Georgie.

Après réflexion, Amy fait le lien avec une émission de télé-crochet “La Géorgie a un incroyable talent” remontant à 2014. Cette dernière avait 12 ans lorsqu’elle était déjà tombée sur le visage de sa sœur jumelle à la télévision. “Tout le monde appelait ma mère (adoptive) pour demander: ‘pourquoi Amy danse sous un autre nom?’”, se souvient-elle.

“De plus en plus étranges”
Neuf ans plus tard, le destin a envoyé un nouveau signal. “Je te cherche depuis si longtemps”, envoie-t-elle alors à Ano, qui lui répond “moi aussi”. Les deux femmes ont la même coiffure, la même passion pour la danse, le même style de musique… et même une maladie génétique, la dysplasie, en commun. “Chaque fois que j’apprenais quelque chose de nouveau sur Ano, les choses devenaient de plus en plus étranges”, raconte Amy.

Les soupçons deviennent réels quand les tests ADN s’avèrent positifs. Avant cette confirmation, les soeurs ont cherché à comprendre le secret derrière leurs origines. Amy et Ano sont nées dans la même maternité, officiellement à quelques semaines d’intervalle. En réalité, elles ont été adoptées séparément en 2002 et les dates de naissances sont fausses.

Un trafic de l’adoption en Géorgie
Amy et Ano ont été élevées contre des sommes importantes d’argent par leur maman adoptive respective. Ces dernières, qui ignoraient l’existence d’une quelconque sœur, avaient été averties de l’existence d’un bébé non désiré dans un hôpital local. Les jumelles partagent aujourd’hui leur histoire sur un groupe Facebook géorgien qui compte 200.000 membres. Elles ont pu découvrir que d’autres enfants ont certainement été adoptés illégalement dans le pays.

Une enquête a démontré l’existence d’un véritable marché noir de l’adoption en Géorgie, mené par des criminels organisés infiltrés au sein de la population. Les parents victimes pensaient que leurs bébés étaient morts-nés. Ils demandaient à voir les corps, mais les soignants leur répondaient qu’ils avaient déjà été enterrés dans l’enceinte de l’hôpital. Ces cimetières des hôpitaux géorgiens n’ont en réalité jamais existé. C’est ce qui est arrivé à la mère biologique d’Amy et Ano, retrouvée depuis.

laissez un commentaire