DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Déménagement de Le Dantec : L’Oms saisie

Director-General of the World Health Organization (WHO) Tedros Adhanom Ghebreyesus attends a news conference after an Emergency Committee meeting on the Ebola outbreak in the Democratic Republic of Congo at the United Nations in Geneva, Switzerland, August 14, 2018. REUTERS/Denis Balibouse
0

Le déménagement de l’hôpital Le Dantec vers les autres structures du Sénégal en raison de sa reconstruction prend une nouvelle tournure. Me Massokhna Kane, président de Sos consommateur, a dénoncé, avec la dernière énergie, qualifiant cet acte de « non assistance à personne en danger ».  Il annonce une plainte pour « homicide volontaire » et compte aussi porter l’affaire devant l’Oms (organisation mondiale de la santé).

« Ce qui est grave, c’est qu’on puisse expulser des malades sans un délai, manu militari. Même un locataire, si vous voulez le faire sortir pour reconstruire ou pour réaménager, vous lui donnez un délai,  à plus forte raison s’il s’agit des personnes malades. Qui sont tellement malades que les parents ne pouvant pas les  garder à la maison, les ont amené à l’hôpital, et l’hôpital a décidé de les hospitaliser. Ces malades ont payé pour être soignés. Et l’hôpital veut les faire sortir malgré la dangerosité de leur situation », a pesté le président de Sos consommateur à l’émission Rfm soir dont il était l’invité jeudi.

Face à cette situation, Me Kane et  ses collaborateurs ont décidé de porter plainte contre les autorités qui ont pris la décision ‘ »d’expulser » les malades. « Nous, nous  allons porter plainte pour non seulement non assistance à personne en danger mais pour également mis en danger de la vie d’autrui, pour homicide volontaire parce que si quelqu’un meurt dans les jours, les semaines ou les mois à venir, ou s’il voit sa pathologie aggravée, c’est la responsabilité de ces gens qui ont fermé l’hôpital ».

Sos consommateur ne compte pas s’arrêter là, il a annoncé la saisine de l’Oms. « C’est sûr que l’Oms n’acceptera pas ce comportement du Sénégal », a-t-il soutenu. Non sans inviter le chef de l’Etat Macky Sall à réagir pour arrêter ce projet et revoir tout le processus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.