Le déficit en médecins spécialistes noté  dans les structures sanitaires de la région de Diourbel et au niveau du centre hospitalier régional Heinrich Lubke en particulier ne laisse pas indifférent le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

Pour Diouf Sarr, l’hôpital de Diourbel mérite un nombre suffisant de médecins spécialistes parce que c’est un hôpital stratégique, se situant dans une région très importante. Mais, poursuit-il, « au-delà de l’hôpital de régional de Diourbel, nous allons faire en sorte que l’ensemble des hôpitaux du Sénégal puissent disposer du nombre de médecins spécialistes adéquat. Nous sommes en train d’y travailler. Nous comptons envoyer des spécialistes dans certaines zones et nous avons déjà signé certaines notes de service ». En ce sens, la tutelle a tenu à préciser qu’ils vont dispatcher les médecins sortants de cette année.

A l’en croire, le chef de l’Etat leur a demandé d’augmenter le taux de bourse de la spécialisation pour que les médecins puissent faire des spécialisations. Sur ce, poursuit-il, « nous avons l’intime conviction qu’il faut motiver les médecins spécialistes pour qu’ils aillent vers les zones reculées, tout en mettant en place un dispositif logistique et organisationnel pour assurer leur maintien au niveau de ces zones difficiles ».

Pour lui, cette structure sanitaire régionale est connectée au reste du Sénégal avant d’ajouter qu’ils vont tout faire pour aider l’hôpital à non seulement relever son plateau technique, mais aussi, mais aussi ses ressources humaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici