Co-auteur du livre « Fintech : les banques contre attaquent », Yves Eonnet, était présent le mardi 20 février à la Résidence de France lors d’un cocktail d’affaires, pour évoquer les enjeux de la digitalisation pour les systèmes bancaires africains. Le Fondateur de Tagpay a aussi insisté sur le rôle stratégique de Dakar dans cette révolution bancaire.

Pouvez-vous dire à nos lecteurs ce qu’est Tagpay ?

TagPay est un système bancaire, une plateforme qui permet aux banques africaines, et celles du monde entier, de réinventer les systèmes bancaires avec le Digital : d’utiliser toutes les technologies digitales pour servir les clients avec des services financiers.

Quelles sont les ambitions de Tagpay au Sénégal ?

Elles sont considérables. Aujourd’hui, la banque est en train de vivre une rupture entre l’ancienne banque, qui a été créée il y a cinquante ans, et la nouvelle banque qui est basée sur le mobile et qui est en train de naître. Le Sénégal, est c’est pour ça que je suis ici, est stratégique parce qu’on y a de très bons clients : je pense à Yup avec la Société Générale des Banques du Sénégal, mais aussi à Cofina. Je pense que si les banques viennent aujourd’hui si nombreuses au Sénégal, c’est parce qu’ils ont compris que la banque devait se transformer. Ce qui me fait dire que la Sillicon Valley de la banque, elle n’est pas en Californie où rien ne se passe, elle est à Dakar. C’est ici que passe la banque du futur.

Quelles sont les solutions concrètes qu’offre Tagpay ?

Nous développons des technologies pour les banques africaines et on les emmène en Occident, notamment en France où on a installé une nouvelle banque, la Banque Postale, qui utilise les technologies africaines. Tous les banquiers se posent la question : comment le digital va transformer mon métier ? Et nous, nous travaillons avec eux et avec d’autres partenaires pour pouvoir les aider à prendre les bonnes décisions pour réinventer les systèmes bancaires en utilisant le cloud, le mobile, le temps réel, tout ce qui est ouverture, connexion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici