Un ingénieur de 51 ans qui travaillait sur les chantiers de la Coupe du monde au Qatar est décédé de la Covid-19.

Le Qatar a confirmé jeudi le premier décès dû à la Covid-19 dans les rangs des employés de la Coupe du monde 2022, un ingénieur de 51 ans dont la nationalité n’a pas été précisée. Une source proche du comité d’organisation a indiqué à l’AFP que 1 102 cas de coronavirus avaient été recensés parmi les travailleurs du Mondial.

Le décès de cet ingénieur, qui ne souffrait d’aucun problème médical, avait été annoncé en premier par Doha News, un site d’information populaire auprès des expatriés.

Plus de 90 000 cas dans le pays, 104 morts

Le Qatar déplore l’un des taux d’infection par habitant les plus élevés au monde, avec 3,3 % de ses 2,75 millions d’habitants. Plus de 90 000 cas ont été recensés dans le pays et le nombre de décès s’est établi à 104, selon les données officielles publiées mercredi soir.

Les travaux sur les chantiers du Mondial, achevés à 80 % selon les responsables locaux, se sont ralentis en raison des mesures de confinement et de distanciation physique. Le Qatar a entamé un déconfinement prudent autorisant notamment les prières dans certaines mosquées. Les cafés et les restaurants doivent rouvrir à partir du 1er juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici