Des  nourissons,  des  enfants  de  bas-ages,  du  fait  du  contact  avec  leur  maman,  souvent  atteinte  de  covid-19,  sont  aussi  victime  de  la  maladie. Il  s’agit  au  moins  d’une  cinquantaine  selon  le  directeur  de  la  promotion des  droits  et  de  la protection  de  l’enfant.   NIokhobaye  Diouf  qui  répondait  aux  questions  des  jeunes  reporeters   sur Whatsapp.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici