Une nouvelle étude réalisée par un groupe d’experts chinois révèle de nouvelles données sur le coronavirus « Covid-19 », qui a fait 1.113 victimes en Chine, selon le dernier bilan mercredi. L’étude, publiée sur un serveur de partage scientifique, a été réalisée sur 1.099 malades dans 552 hôpitaux et 31 villes de Chine. L’enquête est détaillée par Le Figaro.

Une durée d’incubation plus longue que ce que les experts pensaient

Selon cette dernière étude, la période d’incubation du nouveau coronavirus serait en fait beaucoup plus longue : 24 jours au lieu de 14 comme les experts le pensaient jusqu’à présent. Si cette information devait se confirmer, il faudrait allonger la période de quarantaine imposée aujourd’hui aux patients.

Les experts chinois ont également observé que la fièvre ne serait pas un symptôme systématique de la maladie. 56% des malades n’avaient pas de fièvre, moins de 37,5 degrés lors de leur arrivée à l’hôpital. Cela pourrait remettre en question la stratégie de dépistage aujourd’hui mise en place.

Une nouvelle étude, réalisée en Chine sur 1.099 personnes contaminées par le coronavirus « Covid-19 », révèle de nouvelles données sur le virus. Sa durée d’incubation serait plus longue (24 jours, et non 14), la fièvre ne serait pas un symptôme systématique de la maladie et sa mortalité aurait été surestimée.

Une mortalité moindre

Le virus pourrait aussi se trouver dans les selles des malades infectés. C’était le cas pour quatre patients sur 62 selon les experts chinois. Le risque d’infection pourrait donc être renforcé dans tous les pays qui n’ont pas de bonnes conditions d’hygiène, notamment dans leur système d’évacuation des eaux usées.

Cependant, la mortalité aurait été surestimée. Elle ne serait pas de 2 mais de 1,4%. Les auteurs de cette étude reconnaissent toutefois qu’elle a ses limites, notamment parce qu’une grande partie des malades sont encore hospitalisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici