Emmanuel Macron compte transmettre au gouvernement ou au Parlement, ou encore soumettre à référendum « la totalité des propositions » de la Convention citoyenne pour le climat, « à l’exception de trois d’entre elles », a-t-il annoncé lundi devant ses 150 membres. Certaines seront décidées dès la fin juillet, d’autres intégrées au plan de relance mais la plupart feront l’objet d’un « projet de loi spécifique » multi-mesures en septembre, a-t-il précisé.

Au lendemain d’une puissante poussée des Verts au second tour des élections municipales, Emmanuel Macron a promis ce lundi d’accélérer la politique

environnementale de son gouvernement, devant les membres de la Convention citoyenne pour le climat réunis à l’Elysée.

« L’État prendra toute sa part: 15 milliards d’euros supplémentaires sur deux ans seront injectés pour la conversion écologique de notre économie », a déclaré le chef de l’État, promettant la mise en place d’un « fonds de transformation écologique de notre économie dans le plan de relance » pour notamment « investir dans les transports propres, rénover nos bâtiments » et « inventer les industries de demain ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici