DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Convaincu de la cohérence du discours à la Nation du chef de l’Etat, Moussa Baldé prend la parole…

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’est prononcé sur le message à la Nation du chef de l’Etat, à l’occasion du nouvel an 2023. « Il a été très cohérent dans son discours », relève Moussa BALDÉ qui est ainsi revenu sur certains programmes et mesures entrepris par le Gouvernement de Macky SALL.

Le Sénégal fait cap vers l’émergence

« Le Sénégal, après avoir vaincu la pauvreté, fait cap vers l’émergence, c’est à dire être souverain dans tous les domaines, surtout en économie et que toutes les populations bénéficient des retombées de cette émergence. Il a certes parlé de la COVID-19 pour dire qu’elle est passée et qu’elle n’est toujours pas partie », a fait savoir l’ancien Ministre de l’Agriculture.

Le Social : l’autre chantier du président Macky SALL

« En plus de la guerre en Ukraine, le président de la République a sorti une enveloppe très importante pour soutenir les sénégalais. Ce geste du président est fait pour éviter la flambée des prix des produits de consommation comme: le pain, le riz, l’huile et autres. Même s’il y a eu des hausses de prix, mais la proportion a été moindre par rapport aux autres pays de la sous-région. Les autres points intéressés sont la hausse du montant alloué aux bénéficiaires de la bourse familiale qui passe de 25 000 à 35 000 francs CFA et la souveraineté alimentaire qui fait partie de plus grandes priorités du président », renchérit Moussa BALDE.

L’Education : un bilan satisfaisant et de bonnes perspectives

« Sur le volet éducation, il a annoncé la construction de plusieurs lycées à Dakar et dans les régions. Je me réjouis surtout que le sous-secteur de l’Enseignement supérieur a occupé une bonne place dans son adresse à la Nation. Le Président de la République a indiqué que la carte universitaire a été élargie avec la récente inauguration de l’université Amadou Mahtar Mbow (UAM) et la nomination des coordonnateurs des nouvelles universités de Matam et Tamba. Il a insisté sur la´montée en puissance de l’université virtuelle du Sénégal (UVS) et l’amélioration des conditions de travail et de rémunération des personnels enseignants et de recherches ainsi de celles des personnels administratifs techniques et de service.

Des infrastructures en cours de réalisation…

« Il y a également évoqué le Plans stratégique de développement (PSD) qui aura pour mission de connecter les régions. A Kolda, nous avons bénéficier de ce programme avec la route Salikénié-Kolda. Médina Yoro Foulah, qui pour la première fois de son histoire va voir sa route goudronnée », se réjouit le président du Conseil départemental de Kolda.

Du Rapport de la Cour des comptes à la question de la 3e candidature…

« Sur le rapport de la Cour des comptes, les recommandations notamment l’ouverture d’information judiciaire vont être respectées. Concernant le troisième mandat, c’est juste un petit groupe de personnes membres de l’opposition qui en parlent pour fatiguer les sénégalais. Si Macky Sall veut être candidat, c’est au Conseil constitutionnel d’en juger. s’il l’accepte on le maintient, sinon on va voir un autre. C’est pas à l’opposition de dire tel ou tel sera candidat. En 2011 je faisais partie du CCR. On disait tout le temps que si le Conseil constitutionnel valide la candidature d’Abdoulaye Wade nous allons sillonner le pays pour défendre notre programme Yoonu Yokuté, ce que nous avons fait pour gagner les élections », rétorque Moussa BALDE.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :
Verified by MonsterInsights