DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Concours des sous-officiers de la gendarmerie : il falsifie la convocation de son frère

0

 

Pour jouir de la fierté de son père au même titre que son frère, Mouhamed Fall s’est introduit dans un gros bourbier. Ce qui l’a conduit à s’octroyer un ticket gratuit à la citadelle du silence. En effet, le mis en cause et son frère prévoyaient de passer le concours de sous-officier de la gendarmerie. Comme à l’accoutumée, Abi Fall réussit toutes les étapes du concours alors que son frère Mouhamed Fall demeure recalé. Honte de l’avouer à son père, celui-ci opte de contourner les règles. À l’aide du compte de son frère qui a déjà reçu sa convocation, il parvient à en confectionner une autre.

En procédant de la sorte, il a entraîné Talla Gueye, 29 ans, dans son merdier. Il l’a sollicitée afin de changer le nom du document le faisant croire qu’il y a eu une erreur administrative. Coutumier de lui confectionner ses documents, l’enseignant tombe dans le panneau en changeant le nom ainsi que la matricule. Audacieux, il s’est rendu avec son frère à Fatick comme si de rien était avec une fausse convocation. Mais il était loin de se douter que son forfait n’allait pas demeurer. Figurant pas sur la liste, il a été interpellé. Même lorsque les gendarmes ont décelé la faille, il a persisté en leur disant qu’il y’a une erreur. Néanmoins, il sera embarqué aussitôt par les limiers.

Sachant que les carottes sont cuites, il tombe aux aveux. Placés sous mandat de dépôt, Mouhamed Fall et Talla Gueye ont fait face aux juges du tribunal des flagrants délits ce mardi 6 janvier 2024. Ils sont poursuivis respectivement pour les chefs de collecte de données à caractère personnel et usage de faux. A l’enquête comme à la barre, le sieur Fall reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Il indiqua : «Abi fall avait réussi à toutes les étapes. Et moi je n’ai pas réussi. J’avais honte de le dire à mon père. J’ai eu accès à son compte parce que c’est moi qui l’ai aidé à le créer». A l’en croire, il avait un désaccord avec son père. En effet, dit-il, il voulait faire le concours de la Douane. Mais son père voulait à tout prix qu’il fasse le concours de la gendarmerie. En parallèle, il a réussi l’épreuve physique de la douane et devait passer l’épreuve écrite au mois de mars.

Son coprévenu pour sa part dit avoir été conduit en erreur. «Je n’ai fait que changer le nom. J’ai eu foi en lui car c’est moi qui ai l’habitude de lui faire des Cv et autres documents. C’est lui qui m’a envoyé la convocation», ajoute-t-il. Au regard des faits, le ministère public requiert l’application de la loi. L’avocat de la défense qui sollicite la relaxe de Talla Guèye estime qu’il a été induit en erreur. Nonobstant la constance des faits reprochés à Mouhamed Fall, la robe noire demande une application bienveillante de la loi pénale. Finalement, le tribunal après en avoir délibéré relaxe Tall Gueye des chefs de collecte et le déclare coupable de faux en document administratif. Quant à Mouhamed Fall, il a été reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés. Il a écopé d’un mois d’emprisonnement ferme.

laissez un commentaire