Un panaris est une infection cutanée et sous-cutanée d’un doigt. Il est localisé le plus souvent sur le pourtour d’un ongle, sous l’ongle et au niveau de la pulpe d’un doigt.

Il existe deux types de panaris : le panaris superficiel et le panaris profond.

– Le panaris superficiel se situe sur le pourtour du doigt ou dans sa chair. – Le panaris profond est généralement la complication du panaris superficiel (repéré tardivement ou insuffisamment traité).

Que faire en cas de panaris est superficiel

Pour traiter un panaris léger, autrement dit pour le « faire mûrir », il faut plonger son doigt ou son orteil plusieurs fois par jour dans des bains d’eau tiède et de gros sel ou d’eau de Javel. Une fois la plaie ramollie, le pus sortira.

Une astuce de grand-mère pour le soigner

L’ail et le lait

Ce remède traditionnel consiste à imbiber de la mie de pain avec du lait et de l’appliquer quelques heures (voire une nuit) sur la zone affectée. Ensuite, on recouvre généralement le tout d’un film plastique et d’un bandeau pour protéger. Puis on réitère chaque soir avant d’aller dormir. Mais pour rendre cette technique plus efficace on y ajoute deux gousses d’ail hachées en plus de la mie dans la casserole de lait que l’on met à chauffer doucement. On laisse tiédir et on applique la pâte sur le doigt ou l’orteil. Ici, on peut compter 20 minutes d’application trois fois par jour. L’ajout de l’ail permet de bénéficier de ses propriétés antibactériennes et antifongiques efficaces pour soulager certaines affections de manière naturelle.

Comment traiter un panaris profond

Quand le panaris est trop profond, la chirurgie s’impose rapidement ainsi qu’un traitement antibiotique. Le bain antiseptique est insuffisant et l’intervention chirurgicale est ici nécessaire. Le chirurgien excise la partie infectée, enlève le pus et nettoie la plaie.

Le panaris doit être soigné rapidement. Si ce n’est pas le cas, l’infection peut s’étendre jusqu’à l’os de la phalange concernée par le panaris. L’amputation d’un morceau de doigt s’avère alors nécessaire afin d’éviter la gangrène. Une complication qui reste très rare.

Comment ne plus souffrir de panaris dans le futur ?

– Eviter de se ronger les ongles ou d’arracher les peaux sur leur pourtour,

– Porter des gants pour protéger les mains lors des travaux manuels,

– Arrêter de s’arracher la peau des doigts

Par ailleurs, prenez soin de vos blessures, car même les petites plaies ridicules peuvent laisser entrer des germes ! Alors, ne négligez pas la désinfection et le pansement si nécessaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici