« L’insécurité à Kédougou est devenue alarmante. Dans cette région, il y a une traite d’être humains. On y recrute des jeunes filles pour leur faire pratiquer la prostitution. Et beaucoup d’entre d’elles proviennent des pays voisins. A Kédougou, nous constatons une forte circulation d’armes blanches. J’ai même peur que l’insécurité qui existe dans le Sahel passe par Kédougou pour frapper le Sénégal. Il faut que l’Etat prenne ses mesures pour éradiquer ce phénomène ». C’est du moins le cri de cœur de l’honorable député Moustapha Guirassy, qui interpellait, hier, devant la représentation nationale le ministre de l’Intérieur sur l’insécurité galopante à Kédougou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici