C’est bien parti pour l’exploitation du pétrole sénégalais . La société australienne Wood-side a annoncé hier avoir reçu l’autorisation d’exploitation du gouvernement du Sénégal  pour le développement du champ de Sangomar au large  du Sénégal. Cette autorisation fait suite au dépôt, au début du mois de décembre dernier, du plan de développement final du champ pétrolier de Sangomare. Le premier baril de pétrole du champ, Sangomare est prévu début 2023.

La phase 1 du développement visera environ 230 million de barils de pétrole. L’exploitation se fera grâce à une installation de stockage et de rechargement de production flottante autonome (FPSO) avec 23 puits sous-marins et une infrastructures sous-marin de soutient.

Le FPSO qui devrait avoir une capacité de production de 100.000 barils/jour, traitera le pétrole avant de l’exporter sur le marché via des pétroliers. En outre Woodside, le gouvernement du Sénégal a également approuvé un plan proposé pour l’exploitation du pétrole dans trois projets de coentreprise offshore: Rufisque Offshore, Sangomare Offshore et Sangomare Deep Offshore. Woodside est l’opérateur principale du projet, mais à trois partenaires: Capricorne (une filiale de Cairn Energy PLC), Far et Petrosen (la société pétrolière nationale de Sénégal).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici