S'Informer devient un plaisir

Avis de tempête au Cena

0

Grogne à la Commission électorale nationale autonome (CENA). Les chauffeurs sont en mouvement d’humeur dans les 45 départements du Sénégal pour dénoncer la précarité de leurs conditions de travail. Toutes ces années, la CENA, (leur) impose un arrêt de travail non rémunéré pendant cinq mois tous les ans. Comme si cela ne suffise pas, la CENA leur doit huis mois d’arrières de salaires, revendiquent-ils. Poursuivant, ils précisent avoir épuisé toutes les voies de recours, citant « la saisine de la présidence de la République, depuis 2019, de l’inspection du travail. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.