DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

CdM 2022 : l’Angleterre atomise l’Iran

0

Après un match d’ouverture d’un niveau affligeant, la Coupe du Monde 2022 proposait, pour sa deuxième tentative, la mise en route d’un des prétendants à la victoire finale, l’Angleterre. Demi-finaliste du Mondial 2018, finaliste de l’Euro 2020, la sélection des Three Lions doit forcément être considérée comme un candidat sérieux au titre. Il fallait commencer par vaincre l’Iran, sélection lestée d’un contexte politique pesant. Le début de match était marqué par de nombreuses interruptions, la faute à deux équipes particulièrement agressives. Cela jouait même un tour à l’Iran et à son gardien Beiranvand touché dans un choc tête contre tête avec son propre défenseur Majid Hosseini. Après un long moment, et malgré les soins du staff médical, Beiranvand était obligé de céder sa place.

Malgré ce hiatus, l’Angleterre parvenait enfin à mettre du rythme offensivement, porté par un bon Saka. Et sur une action débutée côté gauche, Shaw trouvait la tête de Bellingham qui s’élevait plus haut que son adversaire pour tromper le portier iranien (1-0, 35e). Le début d’un festival offensif. Sur un corner, Maguire remisait de la tête pour Saka, qui fusillait Hossein Hosseini d’une frappe limpide (2-0, 43e). Puis sur une action éclair, Kane était trouvé à droite et centrait pour Sterling qui terminait le travail (3-0, 45+3e). Une affaire rondement menée à la pause.

Du beau monde sur le banc
Au retour des vestiaires, le sélectionneur portugais de l’Iran, Carlos Queiroz faisait 3 changements pour relancer ses hommes. Cela ne changeait pas la physionomie de la rencontre, dominée par des Anglais appliqués et conquérants. Sterling manquait de justesse sur des contres pour aggraver le score, et c’est finalement Saka qui y allait de son doublé, après s’être amusé avec la défense adverse (4-0, 62e). L’Iran réduisait le score dans la foulée, sur un très joli but de Taremi (4-1, 65e).

Gareth Southgate pouvait faire apprécier sa profondeur de banc en lançant Foden, Grealish et Rashford. Ce dernier, sur son premier ballon, participait à la fête. Feinte de frappe et but en toute décontraction (5-1, 71e). Jack Grealish parachevait le festival en contre, après un contre mené par Callum Wilson (6-1, 90e). 6-1, comme lors de son 2e match de poule en 2018 en Russie, face au Panama ? Sardar Azmoun trouvait la barre, mais c’est finalement sur penalty que l’Iran inscrivait finalement un deuxième but, signé Taremi (6-2, 90+12e) ! Mise en route réussie pour la sélection anglaise, leader du groupe B en attendant la rencontre entre les Etats-Unis et le Pays de Galles ce lundi soir. Il faudra voir face à un adversaire plus tranchant ce qu’elle est capable de faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.