La prétention  de  Karim  Wade  est jusque là  casuelle.  Le fils du ‘’pape’’  du Sopi, si  le ‘’protocole de Doha’’ existe,   son come-back peut aussi  être contraignant. Karim, le candidat  du  PDS qui  donne toujours  rendez-vous à bientôt est  le plus grand  doute pour ne pas  dire l’improbabilité qui existe  à la veille de la présidentielle de 2019.

La coordination du parti démocratique sénégalais, fut-elle  assurée  par Omar  Sarr, n’est pas  au beau-fixe.  Encore que  ces derniers  temps, Madické Niang tient  les reines. La formation Libérale  passe donc  comme  l’opposant phare  qui  n’a pas  encore  de  candidat  connu.  Et tel « bois-morts  en pleine brousse », les prétendants  peuvent être nombreux.

La Candidature en tant que telle n’étant pas ouverte, les  coalitions  se dessinent et tous les moyens sont bons  pour l’opposition de bouter  Macky Sall hors de la magistrature suprême. Aussi Pape Diop, fidéle disciple de Wade, fait dans les anecdotes. Mieux pour séduire, il parle d’un rêve pendant lequel, il aurait retravaillé avec Wade en refusant tout de même d’entrer  dans les détails. Faudrait-il en déduire qu’il cherche à être le candidat de son ancienne formation politque

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici