DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Burkina Faso: des militaires annoncent la destitution du président Kaboré

0

Ce lundi soir au Burkina Faso, après une journée de confusion, des militaires ont fait une déclaration à la télévision nationale. Ils ont annoncé avoir mis fin aux pouvoirs du président Roch Marc Christian Kaboré ainsi que la suspension des principales institutions du pays, la fermeture des frontières et la mise en place d’un couvre-feu.

Dans cette déclaration télévisée, les militaires annoncent la suspension de la constitution, la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale, la fermeture des frontières aériennes et terrestres jusqu’à nouvel ordre ainsi qu’un couvre-feu instauré de 21h à 5h du matin.

Des militaires ont fait une déclaration sur la télévision nationale Burkinabè (RTB). « Le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) a décidé d’assumer ses responsabilités devant l’histoire, la communauté nationale et internationale. Le mouvement qui regroupe toutes les forces de défense et de sécurité a ainsi décidé de mettre fin au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré, ce 24 janvier 2022. »

Un porte-parole de la diplomatie américaine, joint par l’AFP, a appelé ce lundi l’armée du Burkina Faso à la « libération immédiate » du président Roch Marc Kaboré, à « respecter la Constitution » et « les dirigeants civils » du pays. « Nous exhortons toutes les parties, dans cette situation mouvante, à maintenir le calme et à rechercher le dialogue pour résoudre leurs griefs », déclare-t-il.

Après les déclarations de la Cédéao et de l’Union africaine, l’Union européenne a appelé ce lundi à la libération « immédiate » du président Roch Marc Christian Kaboré. « Dans ce moment d’incertitude, l’Union européenne reste attentive à l’évolution de la situation, en appelant tous les acteurs au calme et à la retenue. Elle appelle également à ce que la liberté du président Kaboré et des membres des institutions de l’État soit immédiatement rétablie », a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.