DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Bouba Ndour devant la barre, ce lundi

0

L’affaire de violation du droit d’exploitation de l’œuvre et du droit moral de l’auteur sur son œuvre, qui oppose le rappeur Djibril Mbaye Fall alias Bril au Groupe Futurs médias est toujours pendante devant la Cour d’appel de Dakar.

Après un énième renvoi, l’affaire sera encore évoquée aujourd’hui, lundi 13 mai 2024, devant la même juridiction. C’est l’artiste chanteur qui poursuit en justice le Groupe Futurs médias, Birane Ndour (le Dg), Bouba Ndour (le Directeur des programmes de la Tfm), les sponsors Nestlé Sénégal et la marque Pakfood. En première instance, la Tfm et Bouba Ndour avaient été solidairement condamnés à payer à Bril la somme de 10 millions F Cfa de dédommagement alors que le rappeur avait réclamé 100 millions F Cfa. Bouba Ndour a été par ailleurs condamné à une peine de prison de 3 mois assortis du sursis en plus d’une amende de 1 million F Cfa pour l’infraction que Bril leur reproche. Pour sa aprt, Birane Ndour, qui a été aussi cité par Bril, a été purement et simplement relaxé par le tribunal. Et pour ce qui est des sponsors, les entreprises Nestlé Sénégal et la marque Pakfood qui ont été eux aussi installées dans cette affaire, le juge les avait mis hors de cause. Nestlé d’ailleurs avait, par le biais de son avocat, réclamé à Bril le montant de 200 millions F Cfa pour une demande reconventionnelle, mais elle avait été déboutée. Non contents de cette décision, les condamnés avaient interjeté appel. Dans cette histoire, Bril accuse ces derniers d’avoir, sans son autorisation, utilisé un extrait de sa chanson «Sama Beug-Beug» dans la série «Taille fine» sans son autorisation. Et que le film a été diffusé sur ses plateformes en ligne YouTube et la télévision par câble ou satellite.

laissez un commentaire