Bill Cosby s’exprime pour la première fois. Depuis qu’il a été déclaré coupable de viol dans un procès sur-médiatisé en septembre 2018, l’ancien acteur s’est confié à la presse.

C’est la première interview accordée par Bill Cosby depuis sa condamnation en septembre 2018 à dix ans de prison pour agression sexuelle. Et le moins qu’on puisse dire c’est que l’acteur de 82 ans n’est pas prêt à faire son mea culpa.

Interrogé par BlackPressUsa.com l’acteur a expliqué qu’il purgerait l’intégralité de sa peine plutôt que d’avouer un crime qu’il clame n’avoir pas commis : « Il me reste huit ans et neuf mois à faire, quand je vais avoir la possibilité de demander une liberté conditionnelle, il ne faut pas qu’ils espèrent m’entendre dire que j’ai des remords. J’étais là. Je me fiche de ce que les gens peuvent penser ou dire de tout ça. Ils n’étaient pas là. Moi si. »

« Ils ne peuvent pas le casser, ni lui ni son esprit », déclare son avocat
L’interview a été obtenue par le site depuis la prison de Pennsylvanie où celui qui incarna le célèbre docteur Huxtable purge sa peine. À l’aise dans sa cellule qu’il n’hésite pas à qualifier de Penthouse,l’acteur américain a fait appel au moins de juin dernier estimant que les témoignages d’au moins cinq accusatrices étaient « étrangement dissemblables » de celui de Andrea Constand, que tout cela n’était « qu’une mise en scène » et que le jury n’était composé « que d’imposteurs ». Bill Cosby n’hésite pas à dire que cet emprisonnement est politique.

Interrogé sur ses occupations en prison, le comédien a évoqué son travail avec les détenus noirs, travail effectué dans le cadre d’un programme de réforme pénitentiaire appelé Mann Up, précise l’article. « J’ai une femme et une famille, et des amis, pas en prison, qui sont si heureux de voir que je m’occupe et que j’ai un but « , a déclaré Bill Cosby. Le porte-parole du détenu, Andrew Wyatt, a déclaré lundi à CNN, dans un entretien téléphonique, que l’acteur « se sentait privilégié dans cette prison. Parce qu’ils ne peuvent pas le casser, ni lui ni son esprit. »

En avril 2018, celui qui jouait le père et mari idéal dans le Cosby Show a été reconnu coupable d’avoir drogué et violé Andrea Constand dans le cadre du premier procès criminel de célébrité de grande envergure de l’ère #MeToo. À l’heure actuelle plus d’une soixantaine de plainte ont été déposées contre lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici