Une nouvelle tentative de déstabilisation – dont on ignore encore les détails et qui n’a pas été rendue publique – aurait été déjouée au Bénin dans la nuit du 25 au 26 juin.

Selon les informations de JeuneAfrique, une quinzaine de militaires, parmi lesquels le garde du corps du fils de l’ancien président Mathieu Kérékou, le colonel Montan Kérékou, ont été arrêtés avant d’être présentés à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) et mis sous mandat de dépôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici