S'Informer devient un plaisir

Bénin: mobilisation pour la valorisation des produits africains autour de Seba

0

Au Bénin, le premier rassemblement organisé par Kemi Seba et son ONG Urgences panafricanistes a eu lieu samedi 4 novembre à Cotonou. L’activiste franco-béninois anti-franc CFA a mobilisé une grosse centaine de personnes sur le thème de la valorisation des produits africains.

« La pluie peut recommencer, nous restons sous la pluie ! », lance un homme sous les hourras de la centaine de supporters de Kemi Seba, le président d’Urgences panafricanistes, samedi 4 novembre à Cotonou.

La pluie diluvienne a retardé le rassemblement mais n’a pas refroidi l’ardeur des supporters du militant anti-franc CFA, jeunes et moins jeunes, qui se sont rassemblés en une petite foule compacte sur la place des Martyrs.

Face à eux, des entrepreneurs locaux présentent leurs produits et témoignent. Abdou Razak Kanti, fabricant de batteries de voiture, constate : « Si vous voulez vendre un truc fabriqué dans notre pays et que les gens voient qu’il y a écrit « Bénin », ils vont dire non. »

« Ils préfèrent, dit-il, acheter ce qui est venu d’ailleurs. Or, avec ça, notre pays, l’Afrique… ne peut pas évoluer. On va enlever tous ces genres de trucs de nos têtes. Si on déteste ce qui est fabriqué dans notre pays, ce n’est pas bon. »

« A bas, le néocolonialisme »

Valoriser les produits africains, c’est le même combat que la lutte contre le franc CFA. Kemi Seba, en habit traditionnel, l’explique : « Je ne change absolument pas de discours. Nous pensons que si on ne se prend pas en charge nous-mêmes et qu’on ne valorise pas ce qui vient de chez nous, personne ne le fera à notre place. »

« Ça fait partie d’un travail global que j’appelle le travail de la souveraineté africaine. Nous ne sommes pas dans une démarche contre les autres, mais nous voulons être pour les nôtres, comme chaque peuple de cette terre veut le faire », estime-t-il.

La petite foule, rassemblée autour de lui, a scandé : « A bas l’impérialisme, à bas le néocolonialisme ! » L’objectif de Kemi Seba est de faire de Cotonou le centre de la mobilisation panafricaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.