S'informer devient un réel plaisir

Bby dit «halte aux manipulations grossières»

0

La coalition Benno bokk yaakaar a déjà validé l’étape du parrainage pour les Législatives du 31 juillet. Mais le surplus de parrains déposé, avec 55 328 et non 55 327, ramène le débat relatif à la jurisprudence Malick Gakou. En 2018, le leader du Grand parti, candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2019, a été ajourné pour, entre autres motifs, avoir déposé un nombre de parrains qui dépassait la fourchette édictée par le Code électoral. «Halte aux manipulations grossières de l’opinion. Pour que nul n’en ignore et mettre un terme à une fausse polémique entretenue par des spécialistes de la manipulation qui tentent de masquer leurs propres turpitudes, nous rappelons les dispositions de l’arrêté du ministre de l’Intérieur numéro 006527, en date du 22 avril 2022, portant mise en place d’un dispositif de contrôle des parrainages en vue des élections législatives du 31 juillet 2022. Ledit arrêté, en son article 6 alinéa 1er, stipule très clairement qu’il s’agit de contrôler principalement le nombre global de parrains recueillis et de le confronter aux dispositions de l’arrêté qui fixe le maximum et le minimum de parrains requis. Le surplus de parrains est considéré comme nul et non avenu et n’est pas tenu en compte au moment du contrôle des parrainages», argumente la Commission chargée des parrainages dans Bby. «Circulez les manipulateurs, il n’y a rien à voir», a-t-elle ajouté.
Pour rappel, sur les 55 327 parrains de Bby contrôlés par la Commission de contrôle, seuls 27 ont été invalidés. «C’est l’occasion de féliciter tous les militants qui, avec sérieux et rigueur, se sont investis dans les opérations de parrainage. La démocratie est une affaire sérieuse, à prendre au sérieux. Tous ceux qui pensent prospérer par le mensonge et la manipulation seront aussitôt démasqués», déclare le camp présidentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.